top of page

Suggestion : Schubert, Trio avec piano no° 2, op. 100, D. 929, Andante con moto (1827)

Compagnon des Muses depuis l'Antiquité, le Vin des Arts est celui de la littérature, de la musique et de la photographie, comme il l'est de l'architecture, des arts décoratifs et des arts plastiques. C'est ainsi que le vin a retenu l’attention des peintres.

Le vin était un produit de première nécessité, servant à combattre le froid en hiver et à se rafraîchir en été. Mais c’était beaucoup plus qu’une simple boisson : redonnant forces et énergie, le vin était considéré comme un véritable aliment au fort pouvoir calorifique et porteur de sels minéraux. Enfin, l’eau au Moyen-Âge n’étant guère potable, il était nécessaire de la couper avec du vin.

DONNER À BOIRE À CEUX QUI ONT SOIF

Domenico Ghirlandaio (École de), fresque après restauration, 1478/81 - Oratorio dei Buonimi di San Martino, Florence, Italie

Le vin était un produit de première nécessité, servant à combattre le froid en hiver et à se rafraîchir en été. Mais c’était beaucoup plus qu’une simple boisson : redonnant forces et énergie, le vin était considéré comme un véritable aliment au fort pouvoir calorifique et porteur de sels minéraux. Enfin, l’eau au Moyen-Âge n’étant guère potable, il était nécessaire de la couper avec du vin. 

En savoir plus

Les artistes, surtout les peintres, grands maîtres et petits maîtres, nous racontent l'histoire du vin et de la vigne à la manière des chroniqueurs. Elle est intimement liée à travers les siècles à notre histoire sociale, culturelle, religieuse, politique et économique.

>>  UN PARCOURS THÉMATIQUE : 5 COLLECTIONS DE PEINTURE, 33 GALERIES

Si la peinture - tableaux, fresques et enluminures - joue les premiers rôles, le Musée Virtuel du Vin expose beaucoup d'autres formes artistiques. Il est le musée du "Vin des Arts" et nous raconte 5 000 ans d'histoire du vin et de la vigne, de l'Antiquité à nos jours.

Nous suggérons de découvrir le Musée Virtuel du Vin avec le parcours suivant : le Vin des Arts comme mise en bouche, Focus : un regard, une œuvre pour vous éveiller encore plus les sens, et les Collections de peinture et leurs Galeries à déguster pas à pas. Alternative, si le temps vous presse : une visite rapide avec la Sélection du Musée Virtuel du Vin

 

Une sélection de 30 œuvres pour une visite rapide  >>

Les Buveurs de vin, le témoignage des peintres

Les buveurs de vin ont été mis en scène par les peintres, les grands maîtres comme les petits maîtres. L'un d'entre eux, Manet, un des artistes les plus impliqués dans la peinture du vin, aimait à dire que l'art doit refléter la vie. Quand la peinture décrit l'univers du vin, elle n'échappe pas à cette règle. Elle est comme un documentaire, un journal, et nous raconte l'histoire du vin dans toutes les couches de la société, quelles que soient les circonstances. Le vin est le compagnon de la vie quotidienne et de la vie sociale. Il peut aussi être le vin de l'ivresse ou, à l'opposé, par bonheur, celui des connaisseurs. Du simple boire au raffiné savoir-boire, il est un compagnon de tous les instants. A toutes les époques, un thème est récurrent : celui du vin marqueur social...

LES FRÈRES CLARKE ET D'AUTRES GENTLEMEN PRENANT DU VIN

Gawen Hamilton, entre 1730 et 1735, Yale University, New Hawen, CT, Etats-Unis

Le vin occupe le devant de la scène dans cette toile de Renoir. Situé à l'épicentre, le vin y joue un rôle actif et contribue à créer une ambiance heureuse et sereine, propice à la joie de vivre ensemble, entre amis.  Duncan Phillips dira de cette œuvre qu'"elle est débordante d’une bonne humeur contagieuse."

Une nouvelle perspective à l'histoire du vin

Comme les musées réels, les musées virtuels ont l'ambition de promouvoir la culture et d'en faciliter l’accès. Ils en ont d'autant plus la capacité qu'ils ont aussi celle de créer un véritable "musée imaginaire" selon l’expression d'André Malraux en 1947 : "Aujourd'hui, (on) dispose de la reproduction en couleur de la plupart des œuvres magistrales... (on) découvre nombre de peintures secondaires... Un Musée imaginaire s'est ouvert qui va pousser à l'extrême l'incomplète confrontation imposée par les vrais musées... J'appelle Musée Imaginaire la totalité de ce que les gens peuvent connaître aujourd'hui même en n'étant pas dans un musée". Ce que prédisait Malraux est aujourd'hui arrivé, mais bien au-delà de ses prévisions visionnaires : les nouvelles technologies numériques ont dissocié la photographie et son support numérique et ont promu la diffusion massive d'images en couleur d'excellente qualité. Avec le Musée Virtuel du Vin, nous visitons un "Musée imaginaire" qui n'est pas le produit éphémère de l’imagination, mais une importante collection d’œuvres d’art. La confrontation est largement permise à l'intérieur d'un même thème : d'un artiste à l'autre et d'une époque à l'autre. C'est ainsi que s'offre une nouvelle perspective à la connaissance du vin et de son histoire, de son rôle et de ses usages.

Du Musée Imaginaire de Malraux au musée virtuel  >> 

 

 

"Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant qu’il y a d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition […]" - Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé, Ed. Gallimard

Cette vendange a-t-elle vraiment eut lieu ?

Van Gogh peignit à l'huile La Vigne verte et La Vigne rouge en Arles où il séjournera à partir du 20 février 1888. La Vigne rouge est l’une de ses toiles les plus connues, dont on a souvent prétendu et colporté que c’était la seule qu’il avait vendue de son vivant. Il nous propose une vendange fin octobre près d’Arles alors que la vigne est rouge. Tout cela est bien curieux : cette vendange située dans une région méditerranéenne serait à cette date bien tardive. Habituellement, les vendanges ont lieu avant que la vigne ne prenne cette couleur. Il y a pléthore de vendangeurs, vingt et un ! Il va bientôt faire nuit. Que penser de la réalité de cette vendange ? A-t-elle vraiment eu lieu comme le présente Van Gogh, a-t-elle-même vraiment eu lieu à cette date ? Analysons les faits en nous appuyant sur les Lettres de Van Gogh à son frère Théo... 

 

Focus : un regard, une œuvre  >>

Eugène Atget nous invite à flâner dans le Vieux Paris d'un arrondissement à l'autre, et d'un quartier à l'autre, à la recherche des marchands de vin, des bars, des cabarets, des cafés tabac, des restaurants, comme ce commerce d'un "bougnat" (Auvergnat de Paris) chez lequel les vins et liqueurs côtoient le bois et les charbons. L'acharnement d'Atget à débusquer la réalité va faire de lui l'ancêtre de la photographie moderne. Toujours à l'affiche, Les Rubaïyat d'Omar Khayyâm, contrepoint aux miniatures persanes présentées. Le vin, souvent cité dans ces quatrains, y apparaît comme un remède à la mélancolie, un élixir de vie. Deux autres expositions sont dédiées à l'art d'aujourd'hui. Bertrand Sallard, établi en Bourgogne,  nous présente ses variations abstraites sur les travaux "de la vigne au vin" rythmés par les saisons. Tandis qu'avec le Street Art, Bacchus et le vin s'emparent des murs. 

Expositions >>

Pour sa nouvelle et seconde édition en cours de finalisation, le Musée Virtuel du Vin souhaite vous proposer des œuvres qu'il estime être des temps forts de ses collections et de ses expositions. Ce choix évolue au fil du temps et au gré des inspirations. Explorez régulièrement les œuvres retenues au sein de telle ou telle époque : l'Antiquité, le Moyen-Âge, et les Temps modernes.

> Découvrez les œuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes et cliquez sur le lien ("link") qui vous est proposé pour afficher la galerie de rattachement.

L'ANTIQUITE : de l'apparition en Mésopotamie de l'écriture vers 3600 av. J-C., jusqu'à la chute de l'Empire romain d'Occident en 476

LE MOYEN-ÂGE : de la chute de l'Empire romain d'occident en 476 à la découverte de l'Amérique et la prise de Grenade par les forces des couronnes d'Aragon et de Castille, les deux évènements ayant eu lieu en 1492.

LES TEMPS MODERNES : de la prise de Grenade et de la découverte de l'Amérique en 1492 à nos jours.

La vinification est connue depuis plusieurs millénaires. Les scientifiques s'accordent à dire qu'elle a été d'abord pratiquée dans la région du Caucase, considérée depuis le XIXe siècle comme la patrie de la vigne domestique, avec une grande diversité de vignes sauvages et aussi de cépages, notamment en Géorgie. Les plus anciennes traces de vinification connues à ce jour y ont été découvertes en 2017 avec huit jarres néolithiques datées des environs de - 6 000 ans avant notre ère, soit il y a 8 000 ans. Après analyse, elles ont révélé contenir certains dépôts chimiques comme l'acide tartrique, véritable signature de la présence de vin. Cette découverte est à ce jour le plus ancien témoignage de la fabrication de vin par l'homme.

Blog : actualités et œuvres à découvrir :  >>

Du nouveau dans les collections

Cette scène d'extase met en scène satyres et Ménades, compagnons habituels de Bacchus. Les satyres sont des créatures ambivalentes, mi-homme, mi-bouc, qui vivaient en pleine nature. Ils forment le « cortège dionysiaque » qui accompagne Dionysos et sont associés aux Ménades. Suivantes, celles-ci ne sont pas des prêtresses, bien qu'elles tiennent une place importante dans la religion et le culte. Elles participent aux mystères et fêtes en l’honneur du dieu. Personnifiant les esprits orgiaques de la nature, elles se livrent à des danses frénétiques qui les plongent dans une extase mystique. Les Bacchantes (nom romain des ménades) peuvent se conduire comme des bêtes sauvages.

La vigne et le vin dans la sculpture  >>

Quelques œuvres nouvelles, ou après restauration de l'original, ou reproduites avec une meilleure fidélité et/ou une meilleure qualité

Les photos "documentaires" ancrent dans le réel en apportant également leur témoignage e l'hitoire du vin, de la vigne et des vignerons. Quatre thèmes le confirment sans conteste : le transport du vin, la crise viticole de 1907, la Prohibition de 1920 à 1933 aux Etats-Unis, et le "pinard" des "poilus" de la Grande Guerre de 1914 à 1918. 

La surproduction chronique de vin au début du XXe siècle allait être absorbée par les « poilus ». Le conflit commença le 3 août 1914 et, avant la fin du mois, les viticulteurs du Midi offrirent 200 000 hectolitres pour les soldats partis au front. Le vin consommé par les poilus a servi à soutenir leur moral, dans leur lutte contre la peur. Il leur donnait du cœur à l'ouvrage. Pour Christophe Lucand, « il a fallu très vite faire en sorte que les hommes tiennent. L’état-major était hanté par les défaites précédentes, celle de 1870 et tous les désastres qui s’en sont ensuivis. Il avait peur de voir le front se disloquer ». Voici, arrêté dans un village reconquis, le bazar ambulant où se débite la précieuse boisson.

Si le « pinard » a été associé le plus souvent aux « poilus » de la Première Guerre mondiale, il fut en fait servi bien avant dans plusieurs régiments du nord-est. Les troupes coloniales et la Marine nationale en avaient également l’usage depuis au moins 1905. C’est ainsi que le pinard sera distribué à la brigade des fusiliers marins qui venaient d’essuyer de très lourdes pertes fin 1914 sur le front Nieuport-Dixmude. Eux aussi devaient tenir !

L'histoire du vin, les découvertes archéologiques, le langage et les mots du vin ; les mouvements dans la peinture, les musées du monde, le langage et les mots de la peinture: autant de repères à connaître sur le vin >>

A LA CROISÉE DES ARTS

bottom of page