En nature morte : documentaire et symbolique

"Nature morte à la tourte de dinde", Pieter Claesz, 1627 - Rijksmuseum, Amsterdam | Nature morte | Vin et Peinture | Le Musée Virtuel du Vin

NATURE MORTE A LA TOURTE DE DINDE

Pieter Claesz (c. 1597-1661)

1627
Rijksmuseum, Amsterdam

 

 

 

Témoignant de la notoriété de la vigne et du vin, très nombreux sont les artistes qui les ont mis en scène dans leurs natures mortes. Et ce dès l'antiquité, comme en témoignent les mosaïques et fresques d'alors en Italie, dans la région du Vésuve. L'histoire de la peinture voit se développer ce nouveau genre dès la fin du XVIe siècle pour prendre tout son essor au siècle suivant.

"La nature morte occupera l’essentiel de l’espace pictural et la profusion de toutes ces subsistances savamment agencées prendra différents aspects, jusqu’à évoquer l’opulence débordante des tables servies où  s’entremêlent victuailles, vaisselle, personnages ou animaux… dans une perspective à la fois documentaire et symbolique." (source : Le Louvre).

 

Certaines œuvres du XVIIe siècle ne sont pas exemptes d’informations sur les habitudes alimentaires et les croyances de l’époque : le citron, très coûteux à l'époque et omniprésent dans les très populaires natures mortes hollandaises, était censé agir contre le poison qui se cachait, entre autres, dans… la vaisselle d’or et d’argent ; on estimait salutaire le vin en ce qu’il facilitait la digestion des melons, pêches et autres fruits ; quant aux huîtres, on disait d’elles qu’« elles ouvrent l’appétit, l’envie de manger et de partager sa couche, ce qui convient autant aux joyeux caractères qu’aux personnes délicates…» (Johan van Beverwyck, 1651). Moins prosaïquement et plus symboliquement, le citron témoigne de l’amertume de l’existence et, pelé, évoque la fuite du temps ; il en est de même avec les huîtres dont la durée de vie est limitée.

XVIIe SIÈCLE

NATURE MORTE AUX FROMAGES Floris Claesz van Dijck , 1615-1620 - Rijksmuseum, Amsterdam

press to zoom

NATURE MORTE AU RAFRAÎCHISSOIR A VIN Frans Snyders, c. 1610/1620 - Fundación Banco Santander, Madrid, Espagne

press to zoom

NATURE MORTE Osias Beerl Rosenborg, 1617 - Château de Versailles / 3

press to zoom

NATURE MORTE AUX RAISINS, POMMES ET CRUCHE Georg Flegel (attribué à), début XVII° - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE Clara Peeters, 1627-1629 - Collection particulière

press to zoom

TABLE MISE Juan van der Hamen, 1631 - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE AU VERRE DE VIN ET AUX HUÏTRES Pieter Claesz, 1639 - Museum of Fine Arts, Boston

press to zoom

NATURE MORTE À LA CHANDELLE ALLUMÉE Pieter Claesz, 1627 - Mauritshuis, La Haye, Pays-Bas

press to zoom

NATURE MORTE AU ROEMER ET À LA MONTRE Willem Claesz Heda, 1629 - Mauritshuis, The Hague, Netherlands

press to zoom

NATURE MORTE AUX OLIVES W-C. Heda, 1634 - Museum voor Schone Kunsten, Gand

press to zoom

NATURE MORTE AUX HUÎTRES, A LA COUPE EN ARGENT ET AU VERRE W-C. Heda, 1635 - Metropolitan Museum of Art, New York

press to zoom

NATURE MORTE W-C. Heda, 1651 - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE A LA CORNE A BOIRE Willem Kalf, 1653 - National Gallery, Londres

press to zoom

NATURE MORTE AUX FRUITS, AUX VERRES ET A UN PLAT D'EPOQUE WANLI Willem Kalf, 1659 - The Metropolitan Museum of Art, New York

press to zoom

NATURE MORTE AU VERRE ET AUX HUÎTRES Jan Davidsz de Heem, c. 1640 - The Metropolitan Museum of Art, New York

press to zoom

NATURE MORTE AU VERRE ET AU FRUIT Jan van de Velde, 1656 - Museum of Fine Arts (MFA), Boston, MA, Etats-Unis

press to zoom

LE DESSERT DE GAUFRETTES Lubin Baugin, c. 1631 - Musée du Louvre, Paris

press to zoom

NATURE MORTE A L’ÉCHIQUIER (LES CINQ SENS) Lubin Baugin, 1630 - Musée du Louvre, Paris

press to zoom

> Découvrez les oeuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes

3. Une peinture typique des natures mortes en vogue dans les Pays-Bas et dans la région rhénane. Seuls la part de tourte, le couteau et une fraise solitaire laissent poindre un effet de vie.

XVIIIe SIÈCLE

NATURE MORTE Cristoforo Munari, 1709 - Offices, Florence

press to zoom

LE LOUP MORT Jean Baptiste. Oudry, 1721 - Wallace Collection, Londres

press to zoom

LE GOBELET D'ARGENT Jean-Baptiste-Siméon Chardin, c. 1728 - Saint Louis Art Museum, St. Louis, Missouri, États-Unis / 3

press to zoom

LE GOBELET D'ARGENT Jean-Baptiste-Siméon Chardin, c. 1730 - Palais des Beaux-arts, Lille

press to zoom

NATURE MORTE AU BOCAL D'OLIVES Jean-Baptiste-Siméon Chardin, 1760 - Musée du Louvre

press to zoom

RAISINS ET GRENADES Jean-Baptiste-Siméon Chardin, 1763 - Musée du Louvre

press to zoom

POIRES , NOIX ET VERRE DE VIN Jean-Baptiste-Siméon Chardin, 1768 - Musée du Louvre

press to zoom

NATURE MORTE Luis Meléndez, 1770 - Museo del Prado, Madrid

press to zoom

REPAS DANS L'APRES-MIDI (La Merienda, Le Pique-nique) Luis Meléndez, c. 1772 - The Metropolitan Museum of Art, New York

press to zoom

> Découvrez les oeuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes

3. Diderot a publié l'écriture de ses Salons de 1759 à 1781. Il voyait en Chardin le magicien capable de produire l'illusion qu'un "vase de porcelaine est de la porcelaine", et reconnaissait dans ses oeuvres "la nature même", avec des objets "d'une vérité à tromper les yeux" (Claude Frontisi, Histoire visuelle de l'art, Larousse, 2005). Cette oeuvre a été présentée au Salon de 1763.

XIXe SIÈCLE

NATURE MORTE A LA BOUTEILLE ET A LA CARAFE, AU PAIN ET AU VIN Claude Monet, c. 1862/1863 - National Gallery of Art, Washington

press to zoom

NATURE MORTE AUX MELONS ET AUX PÊCHES Edouard Manet, c. 1866 - National Gallery of Art, Washington

press to zoom

NATURE MORTE AUX POMMES ET AU PICHET Camille Pissaro, 1872 - The Metropolitan Museum of Art, New York

press to zoom

NATURE MORTE Camille Pissarro, 1867 - Museum of Art, Toledo, Etats-Unis / 4

press to zoom

NATURE MORTE AU JAMBON Philippe Rousseau, 1870s - The Metropolitan Museum of Art, New York

press to zoom

NATURE MORTE AUX HUÎTRES James Ensor, 1882 - Musée royal des Beaux-arts, Anvers, Belgique

press to zoom

NATURE MORTE A LA FAÏENCE ET AUX BOUTEILLES Vincent Van Gogh, 1884/85 - Van Gogh Museum, Amsterdam, Pays-Bas

press to zoom

LE BUFFET Paul Cézanne, 1877 - Musée des Beaux-Arts, Budapest, Hongrie

press to zoom

NATURE MORTE AUX OIGNONS Paul Cézanne, 1896/1898 - Musée d'Orsay, Paris

press to zoom

> Découvrez les oeuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes

3. "Ne prenez pas la peine d'essayer d'y voir quelque chose de nouveau : la nouveauté n'est pas dans le sujet, mais dans la façon dont vous vous exprimez", Pissaro.

XXe SIÈCLE, PREMIÈRE MOITIÉ - L'ART MODERNE

NATURE MORTE A LA BOUTEILLE DE VIN ET AU VERRE (Aquarelle) Edward Hopper, 1899 - Collection particulière

press to zoom

LA BOUTEILLE NOIRE Samuel John Peploe, c. 1905 - National Galleries of Scotland, Edimbourg, Ecosse

press to zoom

POT, VERRE ET LIVRE Pablo Picasso, 1908 - Musée de l'Ermitage, Saint Pétersbourg, Russie

press to zoom

VERRE, BOUTEILLE DE VIN, PAQUET DE TABAC, JOURNAL Pablo Picasso, 1914 - Musée Picasso, Paris

press to zoom

BOUTEILLE ET POISSONS Georges Braque, c. 1910/12 - Tate, Londres / 5

press to zoom

NATURE MORTE A LA BOUTEILLE Umberto Boccioni, 1912 - MNAM, Paris

press to zoom

NATURE MORTE A LA PIPE Chaïm Soutine, 1916 - Musée d'art moderne, Troyes

press to zoom

NATURE MORTE A LA BOUTEILLE DE VIN Kisling, 1918 - Teien Art Museum, Tokyo, Japon

press to zoom

NAURE MORTE A LA PIPE Georges Braque, 1919 - Collection particulière

press to zoom

BOUTEILLES ET COUTEAUX Juan Gris, 1911 - Musée Musée Kröller-Müller, Otterlo, Pays-Bas

press to zoom

NATURE MORTE AU JOURNAL Juan Gris, 1916 - The Phillips Collection, Juan Gris

press to zoom

CRUCHE DE VIN ET VERRE Juan Gris, 1916 - Museo Reina Sofia, Madrid

press to zoom

NATURE MORTE À LA BOUTEILLE DE BORDEAUX Juan Gris, 1919 - Collection Sammlung T. et A. Werner, Berlin

press to zoom

BOUTEILLE, VERRE ET JOURNAL Juan Gris, 1918 - Collection particulière ?

press to zoom

BOUTEILLE DE VIN, UN JOURNAL ET DES FRUITS Juan Gris, 1921 - Musée National, Bâle

press to zoom

UNE BOUTEILLE ET DES FRUITS Juan Gris, 1923 - Philadelphia Museum of Art, PA, Etats-Unis

press to zoom

COUTEAU ET FRUIT DEVANT LA FENÊTRE Diego Rivera, 1917 - Museo Dolores Olmedo, Mexico

press to zoom

NATURE MORTE A LA CORBEILLE DE FRUITS Braque, 1925 - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE AU VERRE DE VIN ROUGE Amédée Ozenfant, 1921 - Kunstmuseum, Bâle, Suisse

press to zoom

LA BOUTEILLE DE VIN ORANGE Le Corbusier, 1922 - Fondation Le Corbusier, Paris

press to zoom

LA BOUTEILLE DE VIN Joan Miro, 1924 - Fondation Miró, Barcelone

press to zoom

NATURE MORTE Fernand Léger, 1924 - Collection particulière

press to zoom

LA BOUTEILLE DE VIN Pablo Picasso, 1926 - Fondation Beyeler, Riehen, Bâle-Ville, Suisse

press to zoom

NATURE MORTE AU VERRE DE VIN Emile Othon Friesz, 1929 - MNAM, Paris

press to zoom

NATURE MORTE AVEC UN PERSONNAGE Balthus, 1940 - Tate, Londres

press to zoom

NATURE MORTE A LA BOUTEILLE DE VIN ROUGE Pierre Bonnard, 1942 - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE Georgio Morandi, 1951 - Musée Morandi, Bologne, Italie

press to zoom

> Découvrez les oeuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes

Si au XIXe siècle la nature morte devient essentiellement documentaire, en revanche, au XXe, la nature morte, au premier abord, put n'apparaître le plus souvent que comme un simple exercice de style : futuriste, cubiste, surréaliste, hyperréaliste, ..

5. Un sujet domestique traditionnel avec une bouteille et des poissons sur une assiette, posés sur une table avec un tiroir : des objets ordinaires, mais fragmentés pour former une structure en forme de grille.

XXe SIÈCLE, SECONDE MOITIÉ - L'ART CONTEMPORAIN

BOUTEILLES Nicolas de Staël, 1952 - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE AU VERRE Nicolas de Staël, 1954 - Collection particulière

press to zoom

BOUTEILLES ROUGES Nicolas de Staël, 1955 - Collection particulière

press to zoom

NATURE MORTE Nicolas de Staël, 1955 - Collection particulière

press to zoom

TROIS BOUTEILLES Fernand Léger, 1954 - Tate Modern, Londres

press to zoom

"ON DIRAIT DEUX BOUTEILLES" (mention de l'artiste) Paul Fréour, 1973 - Collection particulière

press to zoom

PAIN ET VIN Claude Yvel, 1964

press to zoom

NATURE MORTE Georg Baselitz, 1976/77 - MoMA, New York

press to zoom

NATURE MORTE AU VIN ROUGE Roy Lichtenstein, 1972 - Sezon Museum of Modern Art, Karuizawa, Japon

press to zoom

BOUTEILLE AVEC POMME Gerhard Richter, 1988 - Collection particulière

press to zoom

VERRE DE VIN Tàpies, 1997 - Vivanco, Briones, La Rioja, Espagne

press to zoom

NATURE MORTE AVEC DU PAIN ET DU VIN David Ligare, 2007 - Collection particulière

press to zoom

> Découvrez les oeuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes

L'IMAGINAIRE LE DISPUTE AU REEL

Magritte a82376a_27711-fgpvxb.jpg

LE PORTRAIT

René Magritte, 1935

Museum of Modern Art, New York City

«  .. Des visiteurs disent des trouduculeries habituelles : ‘c’est moins profond qu’avant!’, ‘c’est de l’esprit belge!  ... », ainsi René Magritte rendit-il compte à l’un de ses compères de la réception par le public d’œuvres qu’il venait de présenter. Comme dans Le Sorcier, Magritte, surréaliste, transforme une scène familière et banale en une peinture étrange, voire intrigante. Il "nous montre [comme dans toutes ses œuvres, NDLR] que la peinture peut être un écart situé entre la réalité visible et la représentation imaginaire" (Magritte, Marcel Paquet, Taschen, Cologne). Comme tout peintre, il a le pouvoir magique de copier la réalité tout en ayant le loisir de lui être infidèle. Il y a chez Magritte des éléments qui, en s’opposant, mettent l’esprit en éveil et conduisent à s’interroger.

 

Il juxtapose ici une tranche de jambon sur une assiette et, fixé en elle, en son centre, un œil qui nous regarde : est-ce une simple confrontation ou bien une invitation faite au spectateur à rejoindre la table ? Le mystère entre dans le quotidien. Le titre de l’œuvre joue également un écart supplémentaire : l’œil s’est emparé de la nature morte et évoque un portrait qui pourrait aussi être celui du cochon ou celui du convive prêt à passer à table. Le résultat est direct, déconcertant et troublant. Il nous pousse, au-delà du visible, vers "ce qui est caché par ce que l'on voit".  Magritte dépasse les apparences et donne une part de mystère au monde réel : "Je veille, dans la mesure du possible, à ne faire que des peintures qui suscitent le mystère avec la précision et l’enchantement nécessaire à la vie des idées".

 

Le fond bleu est là pour rappeler qu’il s’agit de peinture.

LES COLLECTIONS DU MUSEE VIRTUEL DU VIN