23.12.2017

A Cana, le vin transforme la fête en noce divine

"Les Noces de Cana", Véronèse, 1562/63 - Musée du Louvre, Paris | Noces de Cana | Sang du Christ, Nouveau Testament, Bible | De vin divin en vin Sacré | Vin et Peinture | MVV Le Musée Virtuel du Vin

 LES NOCES DE CANA
Véronèse (1528-1588)  
1562-1563
Musée du Louvre, Paris

 

Véronèse mêle le profane et le sacré pour planter le décor. Les symboles religieux annonçant la Passion du Christ côtoient une vaisselle d'argent et une orfèvrerie luxueuses du XVIe siècle. Le mobilier, le dressoir, les aiguières, les coupes et vases de cristal montrent toute la splendeur du festin. Chaque convive assis autour de la table a son propre couvert composé d'une serviette, de fourchettes et d'un tranchoir. Dans cette double lecture, aucun détail n'échappe à l'artiste. Alors qu'un serviteur coupe la viande au centre de la composition, symbole du corps mystique du Christ, des boîtes de coings, symboles du mariage, sont servies en dessert aux invités.

Véronèse orchestre une véritable mise en scène. Le thème lui permet de créer un décor théâtral pour placer ses personnages. La composition, divisée en deux montre une partie supérieure avec le ciel parcouru de nuages blancs et une partie inférieure terrestre envahie par la foule. Les colonnes cannelées aux chapiteaux corinthiens évoquent les constructions récentes de l'architecte Palladio. Le peintre a sélectionné des pigments précieux importés d'Orient par les marchands vénitiens, des jaunes orangés, des rouges vifs et le lapis-lazuli utilisé en grande quantité pour le ciel et les draperies. Ces couleurs jouent un rôle majeur dans la lisibilité du tableau. Elles contribuent, par leur contraste, à individualiser chacun des personnages (Source : Musée du Louvre).

 

Véronèse représente une scène biblique dans le cadre d'une fête vénitienne, mêlant les personnages de la Bible et des figures contemporaines. On peut, parait-il, y reconnaître quelques-uns des plus grands souverains de l'Europe : le roi de France François Ier, l'empereur Charles Quint, le sultan ottoman Soliman II le Magnifique, la reine Marie d' Angleterre, les seigneurs et les dames les plus illustres par leur valeur et leur beauté, Éléonore d'Autriche, Alphonse d'Avalos, les cardinaux Bernardo Navagero et Charles de Lorraine, ainsi que, Le Titien, Bassano et Véronèse lui-même parmi les musiciens, Pierre l'Arétin en maître de cérémonie.

LES NOCES DE CANA
Jacopo Torriti, 1290s - Fresque, St François, Assise
SCÈNES DE LA VIE DU CHRIST : NOCES DE CANA
Giotto di Bondone, 1304-06 - Cappella Scrovegni, Padoue
NOCES DE CANA
Bosch, GM, c. 1475-1480 - Boijmans Van Beuningen, Rotterdam
NOCES A CANA
Gérard David, c. 1500 - Musée du Louvre, Paris
LA FÊTE DE MARIAGE A CANA
Juan de Flandes, c. 1500-1504 - Metropolitan Museum of Art, New York
NOCES A CANA
Le Tintoret, GM, 1561 - Santa Maria della Salute, Venise
LES NOCES DE CANA
Maarten de Vos, 1596-1597 - O.-L. Vrouwekathedraal, Anvers
NOCES DE CANA
Frans Franken le Jeune, Ière moitié du XVIIème - Collection particulière
NOCE A CANA
Julius Schnorr von Carolsfeld, 1819 - Kunsthalle, Hambourg, Allemagne

> Découvrez les oeuvres dans leur entier en cliquant sur les vignettes

Texte biblique : Nouveau Testament, Évangiles, Jean II, 1-11

"Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là, et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples. Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit : Ils n'ont plus de vin. Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira. Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures. Jésus leur dit : Remplissez d'eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu'au bord. Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l'ordonnateur du repas. Et ils en portèrent. Quand l'ordonnateur du repas eut goûté l'eau changée en vin, - ne sachant d'où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l'eau, le savaient bien, -il appela l'époux, et lui dit : Tout homme sert d'abord le bon vin, puis le moins bon après qu'on s'est enivré; toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent. Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui ".

LE SANG DU CHRIST DANS LE NOUVEAU TESTAMENT ET L'ICONOGRAPHIE CHRETIENNE, LES GALERIES

Noces de Cana
Paraboles
Dernière Cène
Souper à Emmaüs
Vendange de la Terre
Rédemption
En voir plus