Vous avez dit vendangeurs ?

Mis à jour : 21 avr. 2019


LA CUEILLETTE DES MOULES (ex LES VENDANGEURS)

Auguste Renoir, 1879 - National Gallery of Art, Washington

Ce tableau de Renoir a été abondamment reproduit et copié. Il porte plusieurs titres en anglais ou en français évoquant chacun les vendanges. Il a longtemps été conservé à la National Gallery of Art de Washington, avec pour titre The Vintagers (Les Vendangeurs). En le regardant de plus près, et afin de faire un commentaire approprié, nous nous sommes demandés de quel endroit il s’agissait, étonnés qu’il n’y ait pas de vignes représentées. Que faisait donc Renoir en 1879 à l’époque des vendanges ? Il séjournait à moins de trois kilomètres de Berneval, non loin de Dieppe, accueilli par ses nouveaux amis Marguerite et Paul Bérard au château de Wargemont, à Derchigny-Graincourt. C’est une région où il n’y a jamais eu de vignes, même avant le phylloxera ! Plus généralement, Il n’y a plus de vignes en Normandie depuis le XVIIème siècle !


En poursuivant nos recherches, nous avons appris que cette oeuvre de Renoir avait été prêtée en 2007 à la National Gallery d'Ottawa le temps d'une exposition consacrée aux paysages de Renoir. Il a alors été rebaptisé sous un nom sensiblement différent The Mussel Harvest (La cueillette des moules). Tout s'éclaircissait alors : les pêcheurs remontent de la plage par un chemin qui emprunte une des ravines qui caractérisent sans conteste cette partie de la côte normande. Ceci est corroboré par le site web de la commune de Berneval et par Les Pêcheuses de moules que Renoir a également peintes lors du même séjour et dont les hottes sont semblables. C'était une des activités principales de cette petite commune. Pourquoi pendant si longtemps cette erreur ? Il y a eu probablement au cours de l'histoire de ce tableau (avant son achat en 1921 par le magnat américain Adolph Lewisohn) confusion autour des mots anglais harvest et harvesters qui peuvent s'appliquer aussi bien à la moisson qu'aux vendanges et... au ramassage des moules. Si depuis 2014 la National Gallery of Art expose ce tableau sous son nouveau nom, pourquoi n'a-t-elle fait la modification définitive de sa base de données et ainsi actualisé son site qu'en 2016, ce qui en a intrigué plus d'un. Un simple oubli ?



Tenez-vous informé des nouvelles publications de posts sur ce blog en vous y abonnant

(log in, en haut à droite). Il vous suffit d’indiquer votre adresse e-mail.