Séquence en trois temps

Mis à jour : 17 juin 2019


LES JOUEURS DE CARTE Paul Cézanne, c. 1892-1895 - Courtauld Institute, Londres

Ce tableau est visible "en réel" à la Fondation Vuitton, dans le cadre de l'exposition "La collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme", du 20 février au 17 juin.


Il est possible, d'après certains historiens de l'art, que ce tableau soit la première version d'une série de trois, mettant en scène deux personnages, des joueurs de cartes, associés à une bouteille de vin.


"Les Joueurs de cartes" ont fait l'objet de plusieurs versions de la part de Cézanne : il en existe cinq connues, conservées au musée d'Orsay, au Courtauld de Londres, au Metropolitan Museum de New York, à la Barnes Foundation de Philadelphie et une dernière acquise en 2012 par la famille royale du Qatar. Cette version et celles du Courtauld Institute (ci-dessus) et du Musée d'Orsay (ci-dessous) sont les trois seules à mettre en scène le vin et seulement deux personnages. Dans les trois cas, les deux hommes, endimanchés, n’ont pas quitté leur chapeau. Ils paraissent figés et concentrés sur leur jeu. Le café, sans qu’il soit possible de l’identifier, paraît des plus modestes : table de bois couverte d’une nappe courte, chaises ordinaires, simple bouteille de vin. Seul un miroir mural donne de l’éclat au décor.


LES JOUEURS DE CARTE Paul Cézanne, c. 1892-1893 ? - Famille royale du Qatar

Cette oeuvre a été acquise dans le cadre d'une transaction privée en 2012, pour un montant de 228 millions d’euros, ce qui en a fait le tableau le plus cher du monde pendant quelques années ! Triste record, même si l'œuvre est magnifique [NDLR. Il a été battu en 2015 par une œuvre de Gauguin acquise, par le Qatar également, pour 265 millions d'euros]. Cette version aurait été achevée avant celle, ci-après, du Musée d'Orsay, dont elle est deux fois et demie plus grande (97 x 130 cm vs. 47,5 x 57 cm).


LES JOUEURS DE CARTE

Paul Cézanne, entre 1890 et 1895 - Musée d'Orsay, Paris

"La bouteille, sur laquelle joue la lumière, constitue l'axe central de la composition. Elle sépare l'espace en deux zones symétriques, ce qui accentue l'opposition des joueurs. Ces derniers seraient des paysans que le peintre observait dans la propriété paternelle du Jas de Bouffan, aux environs d'Aix. L'homme fumant la pipe a pu être identifié comme étant le "père Alexandre", jardinier du lieu" (Source : Musée d'Orsay).


Pour en savoir plus : Galerie Au Café >>



Tenez-vous informé des nouvelles publications de posts sur ce blog en vous y abonnant

(log in, en haut à droite). Il vous suffit d’indiquer votre adresse e-mail.


MVV Le Musée Virtuel du Vin est également présent sur Twitter. Sa version anglaise The Virtual Wine Museum est également présente sur Twitter.